Emmanuel Krouk

 

LE RETABLE MARCHAISIEN

Dédié à la figure d’Ahasvérus


Le retable Marchaisien,  présenté pour la première fois dans la Grange du Prieuré de la Ferté Loupière, a été réalisé entre 2009 et 2019, dans l'atelier du peintre Emmanuel Krouk, a Marchais Beton, petit village de Bourgogne, d’où le nom de retable Marchaisien.

Le projet de retable s’est imposé à l’artiste alors qu’il travaillait à ses portraits d’ancêtres, à ses paysages d’errance, aux offrandes… Ce travail renvoyait une image chaotique du monde, à la fois tragique et sereine, grimaçante, souriante et souvent dérisoire.

Ces œuvres, si diverses dans leur inspiration, confrontées les unes aux autres, composent un polyptique, une œuvre globale, où le tout fait sens et donne sens à chacune des parties.

Ainsi, prend forme le retable, forme privilégiée, imposée par l’articulation naturelle des œuvres. Tout s’y trouve réuni, les commanditaires, (portraits d’ancêtres), les  espaces parcourus (paysages de l’errance), les traces abandonnées, les offrandes (natures silencieuses), lieux de rencontre et de partages, enfin les nombreux témoins, observateurs du temps qui passe…

Ce tout esquisse l’image d’Ahasvérus, nom que le Moyen Age donne à la figure mythique du juif errant et auquel le retable est dédié.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Réalisé avec 1&1 TopSite Express