CARLOS LONDONO WOLFF

OU

LA PHOTOGRAPHIE TRANSFIGURATIVE

A première vue, les photographies de Carlos Londono Wolff se présentent comme une abstraction ; rien de ce qui est montré n’est directement reconnaissable en dehors du sentiment qui s’insinue partout.

Mais cette abstraction est bien ancrée dans le réel : elle donne à voir un monde proche et lointain ; proche, comme le monde où nous prétendons être, lointain, car nous ne saurons vraiment y accéder sans l’aide de l’artiste.

Chez cet architecte-photographe, le photographe trouve ses qualités et sa puissance dans l’architecte : rien d’artificiel, rien de hasardeux, mais une aventure du réel et une sublimation du matériau.

Les photographies de Carlos Londono Wolff sont, au sens propre, une révélation de notre quotidien ; elles nous montrent ce qui existe et que nous ne savons voir, ce qui est et qui, pourtant, n’était pas, jusqu’à ce que le cliché le figure, et surtout le transfigure.

Sur ces multiples chemins du réel, Carlos Londono Wolff nous invite à le suivre. Son art est une illustration parfaite de l’alchimie fondamentale de la photographie qui est la rencontre d’une scène, d’un instant et d’un regard.

Bernard Bonnassieux
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Réalisé avec 1&1 TopSite Express