Michel PALOMBA

"Eaux-fortes et petites huiles"

les deux éléments dans lesquels je m’ébats depuis quelques décennies.

Mine de plomb et diverses encres m’ont souvent diverti. Le stylo à bille aussi.

Plus récemment une petite souris m’a tiré par la main et m’ouvre des chemins sans taches sur la surface lisse de l’écran.

Ce ne sont que des outils.

L’essentiel vient de je ne sais où. Il est impératif que je le pose sur le papier ou la toile.

J’épuise l’inspiration jusqu’à plus soif. Ce qui donne lieu à des séries. Parfois très distinctes. On doit bien pouvoir y trouver un fil conducteur. Ne comptez pas sur moi pour dérouler la pelote. J’ai mieux à faire; je peins sur la toile; je mords le métal, le griffe, l’essuie et le presse et dessine sur les grain du papier.

Pour des décennies encore.»
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Réalisé avec 1&1 TopSite Express