<< Nouvelle zone de texte >>

 

Daniel CHOMPRÉ (Décédé en 2018)

 

Daniel CHOMPRÉ nous a quitté en décembre 2017. C’est donc son épouse, Tuulikki CHOMPRÉ et ses amis Nicole et Daniel Courtois, qui ont présidé à l’accrochage à la Grange du Prieuré en 2018.

 

Daniel CHOMPRÉ a étudié à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, à l’Académie Nationale des Beaux-Arts d’Helsink. Ses sérigraphies réalisées sur papier et toiles ainsi que ses tapis sont diffusés en Scandinavie et aux Etats Unis. Il revient ensuite en France et enseigne aux Beaux-Arts d’Angers puis sa carrière va se dérouler autour de la création de tapisseries et du travail sur textiles pour le Mobilier National et de nombreuses scènes de théâtre et opéra (Nancy, Paris Lausanne…) . Parallèlement à cette création appliquée au spectacle et à la communication visuelle, il a poursuivi un travail personnel de peinture sur papier et sur toile, basé sur les textures et les superpositions de matières.

 

On ne listera pas ses nombreuses expositions, tant en France qu‘à l’étranger. Nombre de ses œuvres sont dans les collections publiques des musées à Helsinki, Stockholm, Angers et Paris.

 

Daniel CHOMPRÉ avait l’art de magnifier les espaces, et c’est cet esprit qui a prévalu pour cette exposition. Les œuvres, de grands panneaux de tissus récupérés et retravaillés, et des peintures sur papier marouflées sur bois, semblent avoir été créées pour conférer une noblesse inédite à la Grange du Prieuré.

***************************************************************************************************************************************************

 

 

Gérard COEUILLEZ

*************************************************************************************************************************************************<< Nouvelle zone de texte >>

 

 

 

 

Philippe MOTTRON (décédé)

Depuis longtemps Acanthe comptait parmi ses artistes et amis le peintre Philippe Mottron, Icaunais depuis 1980, malheureusement décédé en 2014. Il était un artiste reconnu, ambassadeur infatigable des Arts et de la Culture, notamment à travers l'association des "Artistes Contemporains Icaunais". Ses actions au niveau de la région ont été déterminantes pour beaucoup d'artistes. Il a fait partie de ceux qui ont permis à Acanthe de prendre son envol et était un des artistes les plus assidus à nos vernissages.

Il peint "des mémoires, des émotions".

Philippe MOTTRON s'installe dans l'Yonne au milieu des années 1980.

Michèle MICHAUX lui donne "les premières bases de la vraie peinture", qu'il choisit alors figurative. Par son intermédiaire, il fait la connaissance de Jean-Claude FIAUX, ami de Frédéric BENRATH, qui lui fait découvrir le mouvement nuagiste : une révélation. Dans les années 90, il rencontre le sculpteur Jean-Louis VETTER, qui lui présente Jacques CHANTEREL, critique d'art et peintre. Le cercle continue à s'élargir avec Albert CHAMINADE et Pierre SAINT PAUL.

Pour cet artiste des émotions : dans la peinture doit ressortir une sincérité.

Philippe MOTRON travaillait 4 ou 5 heures d'affilées et une fois le tableau était sorti, venaient les améliorations, le travail de réflexion.

Son travail a fait l'objet d'une grande exposition en 2009 à la Collégiale Saint Lazare d'Avallon, à l'initiative des Affaires Culturelles du Conseil Général de l'Yonne et la Ville d'Avallon. 90 tableaux en un seul lieu.
 

Son atelier était installé au coeur de la Forêt d'Othe (Yonne)

 

*****************************************************************************************************

Roberto ODORICO

Né le 24 juillet 1945 à Neuilly sur Seine

  • Etudes secondaires
  • Lycée Technique des Arts Appliqués à Paris
  • Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts à Paris
  • 1er prix de sculpture de la Nationale des Beaux-Arts 1969
  • Travaillé dans les ateliers de Volti, Couturier, Pierre Brun
  • Travaux en collaboration avec P. Vivien (architecte) Grand Palais des Champs Elysées
  • Création de bijoux
  • Atelier de céramique
  • Président de l’association « L’atelier de la Main Soleil » (promotion et initiation à la pratique des Beaux-Arts

Cheminer du bizarre à l’étrange, de l’étrange au mystère du mystère, du Sacré où se trouve le trésor : l’ART.

 

*****************************************************************************************************

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Réalisé avec 1&1 TopSite Express